.lu

© Improve senc - contact@

 

Formations et teambuildings d'improvisation théâtrale en entreprise

Formations

À côté des compétences techniques nous retrouvons les qualités humaines et relationnelles, les «soft skills». Il s'agit de compétences proches de traits de personnalités et propres à chaque personne. Elles peuvent être des qualités personnelles autant qu’interpersonnelles. Retrouver ou développer ces compétences est un atout majeur pour un fonctionnement optimal en milieu professionnel, en groupe mais aussi dans le privé. L’improvisation théâtrale et le management en entreprise font tous deux appel aux mêmes compétences et il n’est donc pas rare d’entendre parler, par exemple, d’une troupe qui a un bon esprit d’équipe, comme un département ou un groupe de travail, ou encore qu’un comédien a « assumé » en terme d’impro, comme un gestionnaire de projet devant ses chefs. L’improvisation théâtrale, en tant que discipline artistique, se construit autour de ces compétences. Grâce à des jeux de rôle et à d’autres mises en scène et exercices, vous aurez l’occasion de mettre en lumière vos "soft skills". Grâce à des retours personnalisés, nous analyserons vos forces et les points à améliorer.

Les soft skills

  • Adaptabilité

    Au fil du temps, toute entreprise est amenée à changer. Elle doit en effet faire face à différents facteurs (économiques, sociaux, culturels, environnementaux,…) qui, en modifiant son environnement, la pousse à s’adapter afin de continuer à exister. Toutefois, une entreprise ne peut évoluer que si ses employés possèdent eux-mêmes la flexibilité nécessaire afin de faire face à une situation nouvelle. Être ouvert au changement, à l’évolution, vouloir apprendre de nouvelles choses, observer, écouter, tout en gardant sa propre personnalité, sont des compétences nécessaires à un épanouissement personnel ainsi qu’au sein d’une entreprise. Remettre en question ses connaissances, ses croyances et ses acquis, ou encore s’autoévaluer sont des réflexes essentiels à acquérir afin d’être en adéquation avec l’avancée d’une société, d’une entreprise ou encore d’un groupe de travail. En improvisation théâtrale, vous ne savez pas ce que vous allez jouer avant que le titre de l’impro ne soit donné, et vous n’avez ensuite que quelques secondes pour y réfléchir et vous lancer. La capacité d’adaptation est donc sollicitée et les idées doivent très vite s’enchainer afin de répondre aux besoins de l’impro et de ses partenaires de jeu.

  • La communication

    Être capable de bien communiquer avec son interlocuteur n’est pas toujours chose aisée. Il s’agit d’un exercice qui nécessite la mise en œuvre simultanée d’une multitude de facteurs. C’est facteurs vont être « dosés » différemment en fonction des situations. Une communication efficace fait appel au verbal et au non-verbal et facilite le travail en équipe ainsi que le partage de l’information, un élément essentiel lorsque l’on travaille en entreprise ou lorsque l’on se produit sur scène. Connaître et adapter son style de communication (structuré et concis, drôle et imagé, conciliant et humble, ferme et assuré,…) en fonction de son public permet une meilleure transmission de son message, garantissant de cette manière une visibilité au sein d’un groupe ainsi qu’une reconnaissance, qu’elle soit personnelle ou collective.

    Mais attention à ne pas tomber dans le monologue ! La communication est en effet une interaction, un échange et il faut donc être à l’écoute de son interlocuteur pour capter ses besoins, ses attentes. L’écoute est l’un des grands piliers à la base de l’improvisation théâtrale.

  • Esprit d’équipe

    Travailler ensemble pour atteindre un objectif commun est une compétence fondamentale dans le milieu de l’entreprise. Penser au groupe, tout en satisfaisant ses propres besoins au passage, fait aller plus loin qu’une performance individuelle et amène une meilleure cohésion d’équipe. Travailler en groupe facilite également le développement personnel de chacun grâce au partage des connaissances. Avoir un ou plusieurs objectifs communs et œuvrer pour les atteindre (s’écouter, laisser la place à l’autre tout en assument ses idées, être prêt à aider les autres, négocier, être solidaire, avoir un sens éthique,…) dynamise et soude l’équipe, le département, l’entreprise dans lesquels nous évoluons tous les jours. Percevoir l’autre comme un partenaire (et non comme un concurrent) et comprendre son point de vue grâce à une écoute active permet un meilleur échange et donc facilite la naissance de nouvelles idées. En improvisation théâtrale, on « accepte » l’idée que l’autre nous propose pour faire avancer l’histoire. Cela ne signifie pas qu’on dit oui à tout, mais bien que l’on écoute ce que l’autre nous propose, que l’on l’intègre et que l’on en tient compte dans la suite du déroulement de l’impro. Une idée s’ajoutant à une autre, telle des briques ou des pierres, une équipe soudée construira des édifices sublimes.

  • Créativité

    Être créatif ne revient pas uniquement à innover : il s’agit également de la capacité à transformer les choses, à les voir sous un autre angle, les amener plus loin, envisager des solutions nouvelles. Elle est donc liée à la vision de l’objectif que l’on souhaite atteindre tout en ayant une bonne connaissance de son environnement de travail, de ses ressources, de son « background ». Toutefois, même si cette compétence peut paraître  innée au premier abord, elle peut s’acquérir et se développer si l’on est prêt à prendre un peu de temps et un peu de recul pour réfléchir à de nouvelles manières de faire. L’improvisation théâtrale possède l’avantage de réveiller l’enfant qui est en nous, en nous permettant de nous libérer progressivement de nos complexes et de nos croyances, sous l’œil bienveillant de nos compagnons de jeu. Cela a pour effet de  réactiver notre créativité, permettant à un manager par exemple de trouver plus rapidement et plus efficacement une solution à un problème en cas de crise. On ne le répètera jamais assez : « Think outside the box ».

  • Confiance en soi

    Se tenir et parler devant un public, converser et échanger avec d’autres personnes, démarrer un nouveau projet ou encore se présenter lors d’un entretien d’embauche, toutes ces actions demandent un certain degré de confiance en soi afin d’être réalisées de manière adéquate. Chaque individu possède un niveau de confiance en soi (et de confiance en l’autre) différent de celui de son voisin, mais tout le monde peut travailler sur une lacune potentielle. L’improvisation théâtrale permet d’en prendre conscience, d’en analyser les causes et de les travailler sans risque. Connaître ses forces et ses points à améliorer, se connaître soi-même en somme, permet par la suite d’assumer la personne que l’on est. Un collaborateur / un comédien ayant confiance en lui envoie des informations plus claires, sur lui-même et son travail, à son entourage.

  • Négociation

    La négociation est une aptitude très importante dans tout métier. Son but est que chaque partie puisse présenter son opinion et ses idées afin de parvenir à un accord commun. La négociation peut être reprise dans la catégorie des outils de gestion de conflits. Pour qu’une négociation soit efficace, vous devez être clair sur votre position et vos objectifs, et mettre en place une stratégie tout en respectant les idées de l’autre. En improvisation théâtrale, chaque comédien a son lot d’idées que chacun veut apporter au jeu. Toutefois, si chacun restait sur ses positions, sans aucune concession, ou bien si l’un des comédiens cédait complètement et laissait ses idées de côté en prenant uniquement celles des autres, aucune rencontre ne pourrait se faire et aucune histoire ne pourrait naître. L’autre est donc à considérer comme mon partenaire et notre but commun est de trouver un équilibre, une situation win-win. Chaque impro est une métaphore de la négociation et les plus belles impros sont sans aucun doute celles dans lesquelles les comédiens vont l’un vers l’autre.

  • Prise de parole en public

    La prise de parole en public est une compétence clé de toute fonction en entreprise. Il est très fréquent en effet de s’y retrouver « exposé » à une audience : un PDG qui fait un discours à ses employés, un chef d’équipe qui donne des directives à ses collaborateurs ou encore un formateur qui fait une intervention pour un groupe d’étudiants. Dans chacune de ces situations, il faut à la fois faire preuve d’aisance, de charisme et, dans certains cas, de répartie. Une prise de parole peut se faire soit de manière préparée, soit de manière spontanée, autrement dit, improvisée. Lorsque l’on s’adonne à  l’improvisation théâtrale, il arrive un moment où vous devez prendre la parole pour vous adresser à un autre comédien ou au public directement, où vous intervenez pour enrichir l’impro, attirant de ce fait tous les regards sur votre prestation. C’est pour cette raison qu’une multitude d’exercices existe afin d’aider les comédiens à apprivoiser cette compétence de prise de parole.